Bienvenue sur votre blog amis amateurs de voitures et motos anciennes

Articles techniques

La fiabilisation de nos anciennes

La plupart des amateurs possédant une ancienne, lorsqu’ils partent en vacances avec Femme, enfants et bagages, n’ont qu’une pensée en tête la veille du départ…..la panne sur le bord de la route….le cauchemar du vacancier lambda voulant se faire plaisir et dont la virée au départ de Paris vers la côte d’Azur tourne à l’enfer…..eh oui rien de plus désagréable le coup de la panne d’allumage, où de la pompe à essence qui lâche, le carbu qui ne veut plus donné à boire au moteur, le radiateur qu’à ses vapeurs aie aie aie….

Il existe heureusement des solutions pour éviter le cauchemar, bien que des fois le coup de la panne…..hum…bon je m’égare….en effet, l’attrait grandissant aujourd’hui pour la voiture ancienne, fait que, de nouvelles sociétés se sont crées et proposent des pièces détachées, vous permettant de vous facilitez la vie dans l’entretien de votre ancienne, en limitant aussi ses pannes et petits caprices….

Si je vous parle de tout ça, c’est que bien sûr, celà m’est arrivé….eh oui on a beau faire ce qu’on peut pour que ça marche….y a toujours un petit grain de sable qui vient pertuber la mécanique de notre pur sang…pas de bol…dans mon cas, ce qui m’a fait devenir dingue, c’est l’allumage!!

En effet, qu’est ce c’est que l’allumage?? de quoi est t’il composé?

Eh bien l’allumage sur un moteur, est un ensemble de pièces mécaniques permettant de créer une étincelle dans un cylindre remplit d’un mélange air/essence et donc de l’enflammer. Sur ce fait les gaz poussent le piston vers le bas, et ce phénomène se produisant cycliquement permet de faire fonctionner un moteur. 

Nous trouvons donc l’allumeur, monté sur le moteur, il possède d’un côté une vis hélicoidale tournant en permanence avec le moteur, et de l’autre, ce que l’on appelle une came avec une petite languette que l’on appelle rupteur. Cette pièce est couplée à un petit condensateur. Nous trouvons aussi une bobine dite d’allumage, une tête d’allumeur communément appellée tête de Delco, un doigt d’allumeur, et des fils de bougies……ah j’oubliais le principal: des bougies bien sûr!

Bon c’est bien beau ça, mais techniquement comment se petit monde fonctionne?

Bon que nous soyons en 6 Volts où 12 Volts le principe est identique, que nous ayons 1 où 12 cylindres, c’est idem.

le but du jeu, est de prendre du 12 Volts (de la batterie au démarrage puis de l’alternateur quand le moteur tourne)et de l’envoyer aux bougies…..ouai mais….voilà les bougies ne fonctionne qu’à très haute tension mais petit courant (de l’ordre d’une quinzaine de kilovolts en tension). Comment produire une telle tension?????? eh bien grâce à la bobine tout bêtement….

Nous avons donc, une tension continue de 12V, rentrant dans le circuit primaire de notre bobine. Sur un principe physique, un flux magnétique va alors se créer, mais restera au circuit primaire….Pour qu’il puisse passer au secondaire et donc se modifier et atteindre un petit 15000 V, il va falloir agir sur le primaire.

Comment? eh bien en créant une rupture de tension sur le primaire de notre bobine!

en coupant la tension, nous élevons le champ magnétique, et, par une loi physique, il passe sur le secondaire, la tension alors créer peut aller sur les bougies grâce au doigt d’allumeur (celui-ci en tournant amènera la tension via les fils de bougies aux bougies.

Le rôle du rupteur dans l’histoire? eh bien la petite came dont je vous avais parlé tout à l’heure? si si, celle montée sur l’allumeur, eh bien en tournant, elle va provoquée l’ouverture de ce rupteur, le rupteur, c’est ni plus ni moins qu’un contact, avec d’un côté le 12V venant de la batterie où alternateur, et de l’autre, un fil partant sur le primaire de la bobine, comme son nom l’indique, le rupteur provoque la rupture du 12 V et donc la création du champ magnétique dans la bobine…

le condensateur, lui aura pour rôle d’absorber l’arc électrique provoqué à l’écartement des contact du rupteur, il limite ainsi l’usure des contacts.

Bon ça parait compliqué, mais qu’on a eu la chance comme moi d’avoir à peu près toutes les pannes possibles sur l’allumage, je peux vous dire que vous finissez par le connaitre par coeur le bougre…. 

 Alors voilà, après une énième panne cette fois-ci de condensateur, la pièce ne se faisant plus (eh pour une Ford Capri de 69, 1 seul type de condensateur connu et non refabriqué…glups dur dur)….

Je me suis donc rendu au très célèbre salon Rétromobile à la porte de Versailles, me suis documenté sur notre sujet, et là, révélation, une société propose des allumages complets 100% électronique à monter soi-même.

Le principe est le suivant, remplaçer le condensateur/rupteur, et mettre à la place un disque équipé de petits aimants correspondants au diagramme d’allumage du moteur. En dessous, un capteur récupérant les flux magnétiques créer par les petits aimants passant, devant celui-ci. Le tout est envoyé au module d’allumage (composé d’un transistor, d’un condensateur, ce système déclenche la rupture de l’allumage au primaire de la bobine, tout simplement.

J’ai donc commandé ce système, monter le tout sur la voiture, et fait les premiers essais sur route. Le bilan? formidable, démarrage au quart de tour même par grand froid et par tout temps, moteur froid ou chaud, sans problèmes, ralenti régulier, plus de soucis à se poser, le réglage est fait une fois au montage et terminé, c’est sans entretien, ça marche tout seul sans vérification!!

voici les photos:

imgp5376.jpg  cette photo vous montre le module d’allumage, simple et discret

 

imgp5383.jpg  Voici l’allumeur monté sur le moteur, on y voit le disque avec les plots et le capteur juste en dessous. Le doigt d’allumeur est posé en dernier sur le dessus, c’est lui qui distribue la tension aux bougies.

 

imgp5377.jpg La bobine reliée d’un côté au module pour le primaire et de l’autre à la tête de delco.

 

imgp5374.jpg  Les fils de bougies reliées…..aux bougies…..

 voilà voilà, je vous remercie de votre attention, et vous ids à bientôt pour un prochain article technique.

                                               Benoit

 

 

 

 

 

           

 

 

Laisser un commentaire